Un budget en capital plus généreux pour 2022-2023

Bathurst, le 7 décembre 2021 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) constate que le gouvernement s’est montré plus généreux au moment de dévoiler son budget en capital. Celui-ci connait en effet une augmentation globale de plus de 73 millions de $ pour s’établir à 747 millions de $, de loin le plus élevé sous le gouvernement Higgs.


Sans répondre à tous les besoins des municipalités en matière d’infrastructure, ce budget permettra au moins de voir certains postes budgétaires repartir à la hausse. « Les coupures des années passées ont fait du mal aux projets d’infrastructures municipales et les maintenir dans un état acceptable est devenu un défi, et a contribué à creuser le déficit en infrastructure » mentionne le président de l’AFMNB et maire de Bertrand, Yvon Godin.


C’est ainsi que l’investissement de la Province dans l’entente bilatérale intégrée du gouvernement fédéral passe de 10 millions à 15 millions de $. « C’est un petit pas dans la bonne direction, mais ce montant ne permet toujours pas d’aller chercher le plein montant de l’investissement du gouvernement fédéral. La Province laisse sur la table des sommes en provenance du Fédéral qui pourraient permettre une amélioration des infrastructures municipales. Les municipalités se doivent d’assurer le maintien et la mise à niveau des infrastructures à des niveaux acceptables et qui répondent à des exigences actuelles et futures, par exemple au niveau des changements climatiques », constate monsieur Godin.


Il rappelle que le budget relié aux routes désignées, qui avait été revu à la baisse par le passé en passant de 25 à 10 millions, s’élève maintenant à 15 millions. L’investissement supplémentaire de 5 millions de $, sans répondre aux nombreux besoins à travers la province, permettra d’alléger le fardeau des municipalités sur ce poste budgétaire, qui, rappelons-le, est une responsabilité de compétence provinciale.


En conclusion, monsieur Godin rappelle « qu’à l’heure où des centres de services sont fermés dans certaines régions de notre province, il est important que la population puisse emprunter des routes sécuritaires et de qualité. Le plan pluriannuel qui a été présenté aujourd’hui semble montrer une volonté d’augmenter les financements sur ces postes dans l’avenir, ce qui est positif. Mais il faudra tirer parti des occasions de financement à coûts partagés avec le gouvernement fédéral, qui doivent être prises comme des investissements, et non des dépenses ».


À propos de l’AFMNB

L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.


-30-



Renseignements :

Pascal Reboul, directeur général

AFMNB

(506) 542-2622

direction@afmnb.org