Bathurst, le 11 février 2020 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) est sérieusement préoccupée suite à l’annonce ce matin de la fermeture partielle des urgences de Caraquet, Grand-Sault et Sainte-Anne de Kent. Cette annonce s’ajoute à une série de décisions récentes touchant les francophones et les services de santé offerts en région. Devant le constat qu’il existe présentement un vide ne permettant pas d’établir un véritable dialogue entre le gouvernement provincial et les régions francophones pour discuter des enjeux, des défis et des solutions à prioriser, l’AFMNB demande au ministère de la Santé la création d’une Table de concertation gouvernement-communauté.
 
« Que ce soit pour le transfert du Centre de santé mentale pour les jeunes de Campbellton vers le sud de la province, l’abolition du système de numéros de facturation des médecins, la centralisation des laboratoires médicaux, les défis au niveau du service des ambulances et la toute dernière décision de fermer partiellement les urgences de trois hôpitaux, nous sommes toujours mis devant le fait accompli et nous n’avons jamais l’occasion d’exprimer nos préoccupations en amont ou de participer à la recherche de solutions. Il est grand temps de créer un lieu officiel où les représentants de la santé et les élu.es municipaux de différentes régions de la communauté acadienne et francophone du N.-B. pourront faire entendre leur voix et influencer la prise de décision au ministère de la Santé ou encore au Réseau Vitalité », a déclaré le maire d’Atholville et président de l’AFMNB, Michel Soucy.

Pour l’AFMNB, la « Table de concertation gouvernement-communauté francophone » devient un mécanisme essentiel pour s’assurer de la représentation des intérêts des régions qui subissent depuis plusieurs années les contrecoups des multiples coupures ou efforts de centralisation et de rationalisation dans le domaine de la santé. Sans être opposée à tout changement et comprenant l’importance d’améliorer l’efficacité et l’efficience du système de santé, et ce, en tenant compte des défis grandissants au niveau de la main d’œuvre, l’AFMNB souhaite cependant que chacune des décisions prise individuellement soit abordée dans un spectre plus large. Cette Table devra permettre l’établissement d’un dialogue constructif et éclairé afin de discuter des enjeux de fond pour mener à une prise de décisions, souhaitons-le, qui tiendra compte des réalités et des aspirations des communautés.

À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.

-30-

Renseignements :
Frédérick Dion, directeur général
AFMNB
(506) 542-2622
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL