Réforme de la gouvernance locale : des solutions financières nécessaires

Petit-Rocher, le 23 août 2022 – Alors que débute la préparation des budget des municipalités – une étape des plus importante du travail des comités de transition des futures municipalités dans le cadre de la réforme de la gouvernance locale – les municipalités membres de l’Association francophone des municipalités (AFMNB) se sont rassemblées en Assemblée générale spéciale (AGS) mercredi dernier afin de statuer sur les éléments financiers que la Province doit mettre en place pour assurer une transition sans heurts et équitable.


Basé sur les conclusions d’un rapport de l’économiste bien connu de la communauté acadienne, André Leclerc, les municipalités membres de l’AFMNB demandent au Ministre Allain, dans le respect des principes de Chances égales pour tous :

  • de mettre en place une formule de péréquation simple, transparente et prévisible;

  • d’instaurer une compensation financière à court-terme pour les nouvelles entités qui se retrouvent pénalisées financièrement par la réforme de la gouvernance locale;

  • d’assurer un financement de 50% par la Province pour les nouvelles responsabilités qui devront être assumées par les commissions de services régionaux (CSR).


Le président de l’AFMNB et maire de Bertrand, M. Yvon Godin, partage l’inquiétude ressentie par les représentants des municipalités membres lors de l’AGS : « Ce qu’on cherche à assurer, c’est qu’il y ait un cadre financier préliminaire qui soit en place et annoncé avec assez de préavis pour que les municipalités puissent préparer leurs budgets adéquatement. Il faut aussi que ce cadre-là permette aux entités en place au 1er janvier de pouvoir opérer sans devoir couper les niveaux de services existants. Présentement, c’est notre inquiétude. On est conscient qu’il y aura une 2e phase aux changements financiers et fiscaux prévus dans le cadre de la réforme, mais il faut aussi que ça se passe bien à cette étape-ci ».


Depuis plusieurs mois, l’AFMNB travaillait en effet avec l’économiste André Leclerc pour analyser le cadre financier entourant la mise en place des nouvelles entités au 1er janvier prochain. Il faut rappeler que, lors de la publication du livre blanc du Ministre Allain en novembre dernier, l’AFMNB avait souligné que le cadre financier serait déterminant pour faire de cette réforme un succès.


L’AFMNB et les autres associations municipales de la province rencontreront prochainement le comité d’experts formé de Pierre-Marcel Desjardins et Nora Kelly, que la Province a mandaté pour étudier le financement communautaire et le système de péréquation au N.-B. et pour lui faire des recommandations. « Nous sommes enthousiastes de partager les solutions élaborées par notre association avec les experts mandatés par la Province, et de poursuivre la réforme pour s’attaquer à la seconde phase des changements financiers et fiscaux », de conclure le président Godin.


À propos de l’AFMNB

L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.

- 30 -


P.j. La réforme de la gouvernance locale au Nouveau-Brunswick : Analyse du cadre financier


Renseignements :

Eugénie Boudreau, directrice des communications et partenariats

AFMNB

(506) 542-2622 poste 2440

communications@afmnb.org