L’AFMNB salue le lancement du processus de réforme de la gouvernance locale par l’Hon. Daniel Allain

Petit-Rocher, le 19 janvier 2021 – L’Association francophone des municipalités du N.-B. (AFMNB) salue le lancement aujourd’hui par le ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale, l’honorable Daniel Allain, du processus de réforme de la gouvernance locale. Cette réforme tant attendue doit permettre à toutes les régions du N.-B. d’avoir les moyens de se développer, et mettre fin à ce système archaïque de gouvernance locale qui perdure dans notre province, ainsi qu’au système fiscal qui est tout aussi dépassé qu’inéquitable.

L’AFMNB est satisfaite que le processus ne se déroulera pas derrière des portes closes et que des discussions avec tous les intervenants seront menées. « Nous sommes prêts à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement provincial et les autres associations municipales, incluant les gens des districts de services locaux (DSL), dans le cadre du processus qui s’amorce. L’AFMNB cherchera à s’assurer que la réforme jettera les bases d’une gouvernance locale et d’une fiscalité municipale renouvelées qui propulseront le développement de toutes les communautés et les régions de la province », a déclaré le président de l’AFMNB et maire d’Atholville, Michel Soucy. « Le ministre Allain a démontré à plusieurs reprises une bonne compréhension des iniquités fiscales existantes et de leurs effets néfastes sur le fonctionnement de la gouvernance locale et des répercussions qu’elles occasionnent, dont l’étalement urbain pour ne nommer que celle-là. La présente réforme est toutefois parsemée de nombreux pièges. Depuis plusieurs années déjà, nous assistons à un effritement des principes de Chances égales pour tous. Ces mêmes principes doivent être au cœur de la réforme actuelle. Nous devons à tout prix nous assurer de ne pas recréer les disparités régionales qu’a déjà connu notre province dans le passé, et ce, tant au niveau de la qualité des services offerts aux citoyens que de la capacité des régions à se développer. Nous n’accepterons aucun retour en arrière sur ce point. Il s’agit en fait d’une occasion en or que nous devons saisir afin de corriger le tir et pour ramener une plus grande équité entre les communautés et les régions au Nouveau-Brunswick. », a conclu le président Soucy.

L’AFMNB rappelle la nécessité d’accorder autant d’importance aux régions urbaines et rurales qui composent la province et que toutes doivent pouvoir compter sur des structures de gouvernance locales adéquates, ainsi que sur les capacités financières, pour assurer leur développement socio-économique.

L’AFMNB est impatiente de participer au travail qui s’amorce afin de faire valoir les principes figurant dans le rapport présenté en octobre dernier, intitulé « L’avenir de la gouvernance locale au N.-B., le temps d'agir ».


À propos de l’AFMNB

L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.


-30-



Renseignements :

Frédérick Dion, directeur général

AFMNB

(506) 542-2622

direction@afmnb.org





702, rue principale, suite 9
Petit-Rocher, N.-B. E8J 1V1

506-542-2622

Soyez les premiers à être informés

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes nos communications dès leur publication.

© Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick. Tous droits réservés. Créé par Peach Marketing.