caraquet
edmundston
Miramichi cityboatbridge
Charlo
Le Goulet
Beaubassin Est1
baker brook
Tracadie
Pointe Verte
shippagan
Cap Pelé
Ste Marie St Raphael
Bathurst
Atholville
DowntownMoncton
Campbellton
Lac Baker
Moncton
Eel River Crossing
beresford
Grand Sault
Rogersville
Saint Quentin
Saint Lonard
villageofneguac03
Cocagne
Édifice Municipale Monument
Au nom d'Assomption Vie, il me fait plaisir d'associer notre entreprise à un prix d'aussi grande importance, centré sur la justice sociale et le développement.
Assomption Vie est née de la volonté des communautés acadiennes et francophones du N.-B., des Maritimes et de la Nouvelle-Angleterre de se prendre en main pour bâtir notre avenir. Ces valeurs sont toujours fondamentales à Assomption Vie.
Nous sommes donc très heureux de faire équipe avec l'Association francophone des municipalités du N.-B. pour reconnaître et appuyer le leadership et l'engagement municipal et communautaire.
La Péninsule acadienne est un haut lieu du leadership municipal et communautaire. Nous n'avons donc pas été surpris du grand nombre et de la grande qualité des candidatures soumises. N'oublions pas que le président fondateur de l'AFMNB et 4 présidents de l'AFMNB en sont originaires. Et cela est sans mentionner plusieurs personnalités du monde municipal de cette région qui ont été et sont encore aujourd'hui des bâtisseurs de premier plan.
Le récipiendaire du prix Assomption Vie – Louis-J.-Robichaud 2010 fait indéniablement partie de ces bâtisseurs. Il compte 21 ans d'expérience et de contribution au sein d'un Conseil municipal, dont 15 à titre de maire de 1989 à 2004. Quand on lui demande de faire un bilan de toutes ces années d'engagement municipal et communautaire, trop de souvenirs lui viennent en tête. « Tellement de choses se sont passées », conclut-il.
Notre récipiendaire est un insulaire. Et quand on demeure sur une île en bordure de la mer, l'eau est le principal défi. Ce fut clairement la priorité numéro un de l'ensemble de son mandat comme conseiller, comme président de l'ancêtre de la COGEDES, et comme maire de la municipalité. Sous son mandat, des investissements majeurs ont été faits dans pratiquement toutes les facettes des infrastructures municipales : le bassin et un traitement à l'époque avant-gardiste à l'ozone pour les eaux usées, le forage de puits et une structure d'entreposage de l'eau potable, les routes bien entendu, la modernisation de l'édifice municipal. Avec des partenaires, il a exploré un système de dessalement de l'eau afin de garantir un approvisionnement à long terme en eau potable. Ce projet ne s'est malheureusement pas matérialisé. « Pas encore, nous dit-il, mais il ne faudrait pas se surprendre de le voir refaire surface un jour. Pour le moment ça va, mais à long terme? »
Il est particulièrement fier de la réalisation à la fin des années 90 de la très belle Salle multifonctionnelle, en partenariat avec l'école. Il se réjouit également du Parc écologique de Lamèque, un beau joyau écologique et récréatif. Il a défendu bec et ongles la survie de l'hôpital de sa région et le renforcement des services à la communauté. Il n'a pas pu réaliser son rêve le plus important : réunir les îles de Lamèque et Miscou au sein d'une municipalité. Il est amer face à l'inertie du gouvernement provincial dans le dossier de la gouvernance : « Tant que ça ne sera pas fait, oublions le développement. On ne peut pas construire sans fondation. »
Il a été de pratiquement toutes les instances régionales de développement et de gestion de services communs dans la Péninsule : le Forum des maires bien entendu, la COGEDES, la Commission d'expansion économique de la Péninsule, l'Association touristique, la Commission d'aménagement, la CBDC. À titre de Président du Forum des maires, il a mené la très importante cause juridique contre le gouvernement du Canada dans le dossier de la fermeture du bureau de l'Agence canadienne d'inspection des aliments.
Et il a assumé de 1997 à 2000 la présidence de l'Association francophone des municipalités du N.-B., qu'il qualifie : « l'une des plus belles expériences de ma vie ». C'est sous son règne que l'AFMNB a été admise au Conseil d'administration de la Fédération canadienne des municipalités et qu'elle a fait les premiers pas vers un membership au sein de l'Agence internationale des maires métropoles et grandes villes francophones du monde. C'est également à cette période que fut mise sur pied la Table provinciale – municipale avec le ministère des Gouvernements locaux. Et bien entendu, il a lui aussi vécu quelques-unes des études sur la gouvernance locale, notamment la Table ronde de la Ministre. Chose intéressante, une composante de cette étude portait sur la réorganisation de la gouvernance dans la Péninsule. Il est intéressant de noter que la réorganisation proposée ressemblait fortement aux propositions de la Commission Finn.
Pour notre récipiendaire, « il ne fait pas de doute que le pouvoir réside dans les gouvernements locaux. C'est le vrai pouvoir des francophones et Acadiens. Il souhaite que l'AFMNB assume ce défi, soit plus présente, plus visible. »
Il exhorte l'AFMNB « à ne pas abandonner le rêve d'une pleine gouvernance locale, bénéficiant du respect de ses champs de compétences par les gouvernements supérieurs, assumant de façon efficace et responsable son mandat auprès de la population. Lors de la réforme Chances égales, les DSL étaient une mesure provisoire. Les gouvernements provinciaux les ont rendus permanents, privant ainsi les régions d'un outil essentiel de développement. » Il ajoute que : « Les citoyens des DSL ne peuvent pas se réunir sans la permission du gouvernement provincial! On leur a enlevé leur liberté! Nous n'avons d'autre choix que de réussir ce rêve. » Soyez assurés que notre récipiendaire demeurera un observateur attentif au cours des prochaines années.
Avec sa partenaire Fernande depuis bientôt 40 ans, leurs enfants Pascale et André, et leurs cinq petits-enfants, il demeure tout aussi engagé et passionné dans le développement de sa communauté, de sa région et de sa province.
Il me fait grand plaisir de décerner le prix Assomption Vie – Louis-J.-Robichaud 2010 à M. Réginald Paulin.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL