Pointe Verte
edmundston
Cocagne
Saint Quentin
Miramichi cityboatbridge
Grand Sault
DowntownMoncton
Moncton
Campbellton
Lac Baker
Bathurst
Rogersville
Ste Marie St Raphael
beresford
Eel River Crossing
Atholville
Le Goulet
caraquet
Tracadie
shippagan
villageofneguac03
Beaubassin Est1
baker brook
Édifice Municipale Monument
Cap Pelé
Charlo
Saint Lonard
Assomption Vie est heureuse de s'associer à l'Association francophone des municipalités du N.-B. pour reconnaître une personnalité du monde municipal. Nous reconnaissons l'importance du leadership municipal pour le développement de nos régions et de la province. Au cours des prochaines années, vous serez appelés à assumer un leadership de premier plan pour favoriser une réforme importante de la gouvernance locale et régionale, aussi importante sans doute que celle de Chances égales de Louis J. Robichaud. Soyez assurés de l'appui d'Assomption Vie dans ce processus de changement. C'est pour reconnaitre l'importance de ce leadership qu'Assomption Vie a accepté avec enthousiasme de s'engager avec votre Association.

Le lauréat du Prix Louis-J-Robichaud 2009 provient de ce qu'il a appelé la «Petite Acadie». Il est né à Saint-Antoine, le 4e enfant d'une famille de 11, fils de Willie Cormier et de Béatrice Robichaud, commerçants de ce village très spécial pour tous les Acadiens et Acadiennes. Notre futur éducateur et ministre de l'Éducation n'était pas, de son propre aveu, un intellectuel. Il était plutôt habile de ses mains, fier de quitter l'école en 8e année pour aller travailler et surtout, conduire le camion de l'entreprise de son père, en prenant bien soin de passer lentement devant l'école pendant les récréations... Après cinq années, avec l'appui d'autres familles de la communauté, il s'est inscrit au Collège Saint-Joseph avec l'objectif de devenir prêtre. Il a dû travailler très fort et faire preuve d'une grande ténacité pour rattraper ses jeunes collègues étudiants. Le décès de son père alors qu'il était en 10e année, l'a également obligé à prendre du recul. À l'âge de 28 ans, il a largement mérité son diplôme du cours classique. Voulant poursuivre son cheminement pour devenir prêtre, il a poursuivi ses études de théologie à Montréal, avant d'arriver à la conclusion que sa place était plutôt dans l'engagement communautaire comme laïc.

Après quelques années d'enseignement au Collège Saint-Joseph, il a été recruté par Louis Robichaud, pour participer au Programme sur l'alcoolisme du N.-B. Il a consacré une partie importante de sa vie à cette cause, soit de 1964 à 1982. Il a notamment été directeur du Centre de traitement pour alcoolisme de 1975 à 1980. Mais il a attrapé la piqure de la politique au Collège Saint-Joseph, lors d'une compétition d'art oratoire. Pas facile de se démarquer quand on a été étiqueté dès sa plus tendre enfance, pour des raisons génétiques..., comme conservateur au pays de Louis Robichaud. Connaissant l'humour de Louis Robichaud, il ne faut pas se surprendre qu'il en ait profité pour «picocher» notre lauréat, ne sachant pas bien sûr qu'il mériterait un jour le prix qui porte son nom.

Mais notre lauréat a d'abord accordé la priorité à la ville qui l'a adopté, Dieppe. Après un 1er mandat comme conseiller, il a brigué et obtenu la mairie. C'est sous son mandat que l'ancien édifice municipal de Dieppe, aujourd'hui un centre culturel, a été construit. Et ce n'est pas un hasard si la bibliothèque publique porte aujourd'hui son nom. Pour sa contribution comme maire bien entendu. Mais également parce qu'il a occupé la très importante fonction de ministre de l'Éducation sous le gouvernement de Richard Hatfield de 1982 à 1985.

Il est un passionné du service aux citoyens et citoyennes. Quand on lui demande s'il a préféré son expérience en politique municipale ou provinciale, il choisit la politique municipale, plus près des gens. Certes, il a grandement apprécié son expérience comme ministre de l'éducation, les contacts avec l'Afrique et la Francophonie internationale qu'elle lui a permis. Mais voilà, il aime profondément Dieppe. Il aime sa région et ses concitoyens et concitoyennes. Cet engagement envers la population, il l'a également exprimé à travers un grand nombre d'organismes communautaires, occupant plusieurs fonctions au sein du Club Optimiste, du Club garçons et filles de Dieppe, de la Société canadienne du cancer, des Chevaliers de Colomb, du Club Lion et du Club Rotary. Il a présidé Centraide Inc de Moncton, l'Association des anciens et amis de l'Université de Moncton, fut membre du Conseil économique du N.-B., et est toujours membre du conseil d'administration de l'Institut de Memramcook.

Il est très fier du développement spectaculaire et bien pensé de la ville de Dieppe au cours des dernières décennies. S'il reconnaît que quelques citoyens ont des inquiétudes face au rythme très accéléré de développement, il est très confiant pour l'avenir. Dans son quartier, sa conjointe Bernette et lui côtoient avec plaisir leurs voisins qui proviennent de partout dans la province. C'est ce qu'il appelle sa petite Acadie. Notre lauréat voit aussi d'un bon œil le renforcement de la collaboration avec les villes voisines de Moncton et de Riverview. Ce rapprochement est essentiel pour mieux positionner la région pour le développement. L'AFMNB est très heureuse de décerner le prix Assomption Vie – Louis-J.-Robichaud 2009 à Monsieur Clarence Cormier, ancien conseiller et maire de Dieppe et ancien ministre de l'Éducation.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL