Le Goulet
Saint Quentin
DowntownMoncton
Campbellton
Bathurst
Eel River Crossing
Ste Marie St Raphael
Rogersville
beresford
Lac Baker
Atholville
Moncton
Pointe Verte
Miramichi cityboatbridge
villageofneguac03
baker brook
shippagan
caraquet
Cap Pelé
Beaubassin Est1
Saint Lonard
Grand Sault
Cocagne
Édifice Municipale Monument
edmundston
Tracadie
Charlo
L'Association francophone des municipalités du N.-B. est très heureuse et fière de décerner le Prix Louis-J.-Robichaud, à titre posthume, à une personnalité de la région Chaleur qui a véritablement marqué le développement de sa communauté et de sa région.

Mais j'aimerais auparavant féliciter la municipalité de Saint-Antoine pour le monument grandiose et l'hommage touchant qu'elle a consacré à Louis J. Robichaud le 12 août dernier. Certes, l'AFMNB demeurera toujours un fier défenseur de l'héritage de ce personnage exceptionnel qui a accepté de prêter son nom au prix que nous décernons ce soir pour la 16e occasion.

J'aimerais aussi partager avec vous quelques commentaires des membres du Comité de sélection. Le Comité a reçu sept excellentes candidatures, ce qui témoigne bien du dynamisme du monde municipal dans la région Chaleur. Le choix n'a pas été simple. L'AFMNB tient à remercier les municipalités d'avoir ainsi reconnu le mérite de ces personnes en soumettant leur candidature.

Il nous fait grand plaisir de remettre le Prix Louis-J.-Robichaud, à titre posthume, à un membre très dynamique de l'équipe qui a présidé à la fondation du village de Nigadoo, et qui a en assumé la fonction de maire à sa fondation en 1967 jusqu'à 1974, M. Liguori Boudreau.

L'engagement de M. Boudreau pour le développement de la région et de la province date cependant de beaucoup plus longtemps. Liguori Boudreau participait déjà au milieu des années 30 à la fondation de la toute première Caisse populaire acadienne du Nouveau-Brunswick qui vit le jour à Petit-Rocher en 1936 et dont il fut, au cours des années, directeur et président du conseil d'administration. Il participa à la mise sur pied d'un Club Richelieu à Petit-Rocher, à la création d'une Coopérative à Nigadoo et à la mise en place de la Chambre de commerce du Haut Gloucester. Il siégea sur le conseil du Comté de Gloucester pendant sept ans.
L'épisode de la fondation du village de Nigadoo, dont nous soulignons de soir le 40e anniversaire, mérite d'être raconté. Il témoigne de l'ingéniosité et de la ténacité de M. Boudreau et de son équipe. La demande d'incorporation du village avait été soumise depuis un bon moment et traînait sur les bureaux à Fredericton. Pour une raison inconnue, il était impossible d'obtenir une réponse à la demande. M. Boudreau avec quelques complices est descendu à Fredericton pour y voir de plus près. Fort heureusement, nous étions en période électorale... Avec la complicité d'un fonctionnaire francophone, nos complices sont parvenus à obtenir la signature tant souhaitée. Ce n'est qu'après les élections que le ministre a réalisé le tour de passe-passe, à son mécontentement. Nigadoo était né et déjà en pleine action.

Mais pourquoi dépenser tant d'énergie à mettre sur pied un village, alors que d'autres communautés mettent tout autant d'énergie à demeurer sous la tutelle du gouvernement provincial? M. Boudreau et ses amis étaient parfaitement conscients que le développement d'une communauté passe par sa prise en charge. Ils voulaient que la région ait sa juste part des efforts de développement et qu'elle soit en mesure d'y investir aussi sa juste part. Et la population de Nigadoo se savait capable de relever ce défi. Quel bel exemple à l'aube d'une réforme majeure de la gouvernance locale au N.-B.!

M. Boudreau était aussi une personne très astucieuse et persévérante. Lorsqu'est venue la construction de la route 11, il n'était vraiment pas acquis que Nigadoo aurait sa sortie. Le volume de circulation le justifiait-il? C'est alors que fut inventé le « Up and Down » en Acadie. Voyant les arpenteurs et employés du ministère du Transport se pointer, M. Boudreau et son équipe ont fait appel à toutes les personnes qui avaient un véhicule à Nigadoo pour aller se balader sur la route. Nigadoo a eu sa sortie.
Le même stratagème a été utilisé pour l'obtention des lumières sur la voie ferrée. Lorsqu'on vint lui dire qu'un inspecteur était en train d'évaluer la nécessité d'installer des feux de signalisation au passage à niveau du Canadien National à Nigadoo, il encouragea ses employés et ses concitoyens de Nigadoo à faire l'aller-retour sur le chemin du Moulin pendant que l'inspecteur faisait le compte des véhicules qui passaient. On connaît le résultat.

Dans son acharnement à promouvoir une vie meilleure pour ses concitoyens, la grande réalisation de Liguori Boudreau a sûrement été de permettre à des dizaines de famille de la région de gagner leur vie de chaque jour en leur donnant du travail pendant de nombreuses années. Les entreprises qu'il a fondées, la Scierie Nigadoo, la compagnie L N Boudreau et Les Châssis Nigadoo, ont permis à des centaines d'employés de subvenir honorablement aux besoins de leurs familles. Ceux qui l'ont connu vous diront, cet homme ne travaillait pas pour l'argent, il voulait donner du travail aux gens. Animé d'une détermination qui laissait peu de place aux difficultés inhérentes à ses activités d'entrepreneur et à la gestion des affaires publiques, Liguori Boudreau possédait un acharnement à réussir dans tout ce qu'il entreprenait.

Personnalité joviale et aimant rire, Liguori Boudreau possédait ce tempérament d'un bon vivant, prenant la vie avec humour. De son premier mariage avec feu Adélina Haché de Nigadoo, il eut trois filles et cinq fils, Jeannette morte en bas âge, Sr Berthe de Moncton, Claudette de Dunlop, Roland et Gildard de Nigadoo, André (Père du Congrès Mondial Acadien, décédé le 23 novembre 2005), Rodrigue d'Edmonton et Paul-Émile de Moncton.

Après le décès de son épouse, il a convolé pour une 2e fois en justes noces avec Béatrice Picot.

Décédé le 7 novembre 2000, à l'âge de 93 ans. Liguori Boudreau a été le récipiendaire de la médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada en reconnaissance de sa contribution significative au bien-être de ses compatriotes, sa communauté et le Canada. Plusieurs reconnaissances lui ont été décernées par ses concitoyens, Prix d'Excellence de la province du Nouveau-Brunswick et de la Chambre des Communes du Canada en reconnaissance de son dévouement...

Nous tenons aujourd'hui à remercier M. Laurent Cormier, un ami et complice de longue date de M. Liguori Boudreau, qui nous a aidés à retracer, avec l'appui de la municipalité, la contribution de M. Boudreau.

Il nous fait grand plaisir de remettre le prix Louis-J.-Robichaud à M. Liguori Boudreau et invitons son fils, M. Gildard Boudreau, à recevoir le prix en son nom.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL