Miramichi, le 30 juin 2017 – Lors d’une assemblée générale spéciale tenue aujourd’hui à Miramichi, les municipalités membres de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) ont réitéré leur désaccord et ont désapprouvé fortement la décision unilatérale prise par le gouvernement provincial de décréter un gel des évaluations foncières pour 2018. Les membres de l’AFMNB ont rappelé qu’ils ne sont aucunement responsables du fiasco des évaluations foncières engendré par l’utilisation de méthodes de travail bâclées par Service NB, et ils exigent la mise en place d’un programme, ponctuel et spécifique, de compensation financière pour pallier en totalité au manque à gagner anticipé qu’engendrera ce gel des évaluations foncières.
Un gel, que le gouvernement provincial prévoit officialiser cet automne avec l’adoption d’une loi spéciale, paralysera l’accroissement normal et naturel du revenu annuel des municipalités. « Service NB est un ministère du gouvernement provincial et ce dernier est le seul et l’unique responsable de la présente crise. Nous n’accepterons pas que les problèmes de ce fiasco soient pelletés dans notre cours et encore moins d’en payer la note financièrement et politiquement. Cette décision est immorale et totalement inacceptable et nous n’abandonnerons pas tant que le gouvernement n’aura pas mis en place des mesures compensatoires » prévient le président de l’AFMNB et maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins.

Les municipalités de l’AFMNB souhaitent également faire front commun avec l’Union des municipalités du Nouveau-Brunswick (UMNB) et l’Association des cités du Nouveau-Brunswick (ACNB) pour réclamer la tenue d’une rencontre d’urgence du Conseil provincial-municipal afin de trouver une solution à cette crise. Le Conseil provincial-municipal, qui regroupe les représentants des trois associations municipales et le ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, est le mécanisme mis en place pour officialiser et formaliser les relations entre les paliers de gouvernements municipal et provincial. « Le protocole d’entente qui établit les bases de ce Conseil provincial-municipal a été signé entre les associations et le gouvernement provincial le 14 juin dernier, dans la foulée de l’adoption de la nouvelle Loi sur la gouvernance locale qui reconnaît les municipalités comme un palier de gouvernement en bonne et due forme. Le gouvernement provincial n’a pas respecté les termes de l’entente en vigueur en décrétant unilatéralement le gel des évaluations foncières », dénonce le président Desjardins.

De plus, les membres de l’AFMNB exigent de participer à la mise sur pied d’un nouvel organisme indépendant qui serait responsable des évaluations foncières, tel qu’annoncé récemment. « Nous voulons contribuer à trouver des solutions. Dans les autres provinces où un tel système indépendant est mis en place, les municipalités ont toujours une place prépondérante à la table de gouvernance » explique le président Desjardins. « Le gouvernement provincial a une responsabilité d’inviter les associations municipales à participer aux travaux pour définir la structure et les modalités de fonctionnement du nouvel organisme indépendant qui sera responsable des évaluations foncières. Il est nécessaire de rétablir la confiance du public et de mettre en place un système d’évaluation foncière qui est transparent, juste et équitable pour tous les citoyens et les entreprises de la province » a conclu le président Desjardins.

À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 53 municipalités francophones et bilingues, réparties dans cinq grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.

-30-

Renseignements :
Frédérick Dion, directeur général
AFMNB
(506) 547-5252
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

P.j. Résolutions adoptées par les municipalités de l’AFMNB lors de l’Assemblée générale spéciale du 30 juin 2017 à Miramichi
Protocole d’entente du Conseil provincial-municipal

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canada   NB  FCM logo colour  SAIC COUL